RÈGLEMENTS

Tarifs des concours


GÉNÉRAL

  • Stalle (boxe)* : [50-75$] (pour un boxe loué dans l’écurie, le prix pourra être plus élevé et sera à la discrétion de l’organisateur du concours)
  • Ripe : 7$ par sac
  • Foin : Selon l'organisateur de concours
  • Test de drogue : 3,50$
  • Fonds - Jeux équestres du Québec : 2$
  • Transport : Selon le transporteur
  • Entrainement : Selon l'entraineur
  • Location de cheval : Selon le propriétaire
  • Adhésions : AREQ, Cheval Québec et Canada Équestre (prière de consulter la section "carte (adhésions) et inscriptions" pour les détails)
  • Frais de non-participation : Des frais supplémentaires de 50$ s’ajouteront pour un cheval ne faisant que le réchauffement du vendredi sans participation à une classe le samedi ou le dimanche.
SAUT
  • Administration par cavalier : 25$
  • Frais premier répondant : 10$ (applicable à la discrétion de l'organisateur de concours)
  • Période de réchauffement du vendredi : 5$/5 min. (temps calculé à partir de l’entrée du cheval dans la carrière jusqu’à sa sortie, non divisible entre les cavaliers s’il y a plusieurs cavaliers en même temps.
  • Classes (voir les détails dans les sections "classes" des règlements) :
    • classe : 25$
    • classe-école ouverte : 15$
    • division équitation ou chasse (3 classes) : 50$
    • division sauteur (2 classes et Mini-Prix) : 75$
    • classe médaille : 30$
DRESSAGE
  • Administration par cavalier : 35$
  • Reprise : 45$
  • Lévy dressage : 10$ (dressage seulement)




SAUT | Classes


Tableau résumé Précisions :

  • Chasse futurité : Cette division s'adresse à tout cheval qui n’a pas participé à plus de 4 concours à vie en date du 1er janvier de l’année en cours. Un concours s’additionne au total à chaque fois que le cheval est inscrit et jugé (hors concours ou non) ou encore lorsqu’il a franchi au moins un obstacle. De plus, si le cheval se classe trois fois premier en moins de trois concours, il n’est plus considéré comme cheval futurité l’année suivante. Aussi, le champion et le champion réserve de fin d’année ne sont plus admissibles dans cette catégorie l’année suivante.

  • Chasse poney : À noter que cette division comporte des sauts de type "oxer".

  • Chasse enfant et adulte modifié 2’6’’ : Les cavaliers de cette division ne peuvent participer à aucune autre division de plus de 2’6’’.

  • Équitation junior A, B et adulte débutant : Les cavaliers de cette division ne peuvent participer à aucune autre division. À noter que cette division comporte des sauts de type "oxer".

  • Équitation Junior C débutant : Les cavaliers de cette division ne peuvent participer à aucune autre division. Les changements de pieds simples sont acceptés sur le circuit de l'AREQ. Le cavalier ayant gagné une médaille de fin d’année peut participer pour une deuxième année consécutive, sauf s’il a participé à plus de 4 concours. 
Un règlement AREQ seulement permet le port de la martingale fixe dans l'épreuve sur le plat de cette division. À noter que celle-ci devra être retirée à Caballista - JEQ.

  • Équitation Enfant/adulte modifié 2’6’’ : Les cavaliers de cette division ne peuvent participer à aucune une autre division de plus de 2’6’’.

  • Équitation ouverte « 18 pouces » : Les cavaliers de cette division ne peuvent participer à aucune autre division. Les changements de pieds simples sont jugés au même niveau que les changements de pieds à la volée. Une première année de participation à cette division n’enlève pas l’année débutant d’un participant, sauf pour la division Junior C débutant où le participant sera éligible pour 1 année et non 2 consécutives.

  • Équitation ouverte 2’ : Les cavaliers de cette division ne peuvent participer à aucune autre division. Les changements de pieds simples sont jugés au même niveau que les changements de pieds à la volée. Une première année de participation à cette division n’enlève pas l’année débutant d’un participant.

  • Médaille Enfant/Adulte modifié 2’6’’ : Les cavaliers de cette division ne peuvent participer à aucune une autre division de plus de 2’6’’.

  • Médaille François Ferland : Les deux meilleurs cavaliers de chaque région seront invités à la Finale du Concours Hippique Ville de Lévis (provincial).

> Note : Veuillez noter que les hauteurs minimales et maximales seront modifiées selon les conditions climatiques et celles du terrain. Les hauteurs présentées sont inscrites en fonction d’un terrain et d’un climat idéal, ainsi qu’en fonction des critères des Jeux équestres du Québec. Catégories de cavaliers :
  • Cavalier débutant (adulte amateur et junior) : Tout cavalier qui n’a pas participé à plus de 4 concours à vie en date du 1er janvier de l’année en cours. Un concours s’additionne au total à chaque fois que le cavalier est inscrit et jugé (hors concours ou non) ou encore lorsqu’il a franchi au moins un obstacle. S’il est inscrit dans cette classe, il ne peut pas participer à aucune autre division. Les médaillés d’or, d’argent et de bronze à la fin de l’année ne sont plus admissibles dans cette catégorie. À L’EXEPTION DES JUNIOR C DÉBUTANT. Ils peuvent être admissibles une deuxième année.
  • Cavalier intermédiaire (adulte amateur et junior) : Cavalier junior ou amateur n’ayant pas participé à un cumul de plus de 7 concours à vie. Les médaillés or, argent et bronze à la fin de l’année ne sont plus admissibles dans cette catégorie.
  • Junior «A» : Ouvert aux cavaliers âgés entre 15 et 18 ans au 1er janvier de l’année en cours. La monture est un grand poney seulement ou un cheval.
  • Junior «B» : Ouvert aux cavaliers âgés entre 12 et 14 ans au 1er janvier de l’année en cours. La monture est un poney (petit, moyen ou grand) ou un cheval.
  • Junior «C» : Ouvert aux cavaliers de 11 ans et moins au 1er janvier de l’année en cours. La monture est un poney (petit, moyen ou grand) ou un cheval. Le cavalier Junior C qui change de tranche d’âge peut descendre de catégorie lors de sa première annèe de transition. Par exemple, un Junior C intermédiaire de l’an passé peut participer à la catégorie Junior A, B Adulte débutant.
  • Ouvert : Tous les concurrents (sans égard à leur âge ou à leur statut d’amateur ou de professionnel)
> Année civile : L’année civile débute le 1er janvier et se termine le 31 décembre de l’année en cours (ex.: Si un cavalier a 18 ans le 2 janvier de l'année en cours, il est considéré comme un junior)

Autres précisions concernant le choix des divisions :
  • Dans un même concours, un cavalier qui participe à une division « modifiée » ne peut participer à une autre division où les sauts sont plus hauts, même si c’est avec un cheval différent.
  • Dans un même concours, un participant dans les divisons SAUTEURS est autorisé à descendre d’une catégorie lors d’un même concours. Ex. : Si un cavalier a fait une classe à 1m le samedi, il est autorisé à faire une classe à .90m le dimanche, mais pas à .80m (référence aux règlements Canada Équestre - G-603 – G-604).
  • Si un cavalier a par exemple participé à un division à 3 pieds, il est autorisé à compétionner dans une division plus basse au concours suivant. Autrement dit, il n’y a pas de relation entre un concours et un autre de la même année pour le choix des hauteurs.
La logique suivante s’applique pour le respect des règlements :
  • Dans les sauteurs, c’est l’équipe cavalier-cheval qui est considérée.
  • Dans les équitations, c’est le cavalier qui est considéré.
  • Dans les chasseurs, c’est le cheval qui est considéré.




DRESSAGE | Épreuves


Tableau résumé Pour télécharger les reprises de dressage, cliquez ici. Précisions :

  • Initiation : Initier le cavalier et/ou le cheval au dressage. Doit démontrer une compréhension de la mise en avant du cheval tout en conservant un rythme régulier vers un contact élastique et des mains indépendantes et stables, ainsi qu’une assiette bien équilibrée. Doit démontrer des figures en manège dont la géométrie est juste, tout en incurvant correctement le cheval (cercles et coins).

  • Niveau Entraînement : Doit démontrer que la musculature du cheval est souple et détendue, qu’il se porte aisément vers l’avant avec des allures franches et régulières, en acceptant un contact avec le mors.

  • Premier niveau : Doit démontrer qu’en plus des exigences du niveau Entraînement, le cheval a développé la poussée de l’arrière-main et a acquis un meilleur niveau d’équilibre et d’engagement.

  • Deuxième niveau : Doit démontrer que le cheval, ayant acquis la poussée des postérieurs exigée au Premier niveau, et ayant reçu plus d’entraînement, peut maintenant transférer plus de poids sur l’arrière-main (rassembler). Le cheval démontre l’engagement requis pour les allures moyennes et il reste stable dans la main. Le niveau de rectitude, d’incurvation, de souplesse, d’engagement et d’équilibre doit être plus élevé qu’au Premier niveau.

  • Troisième niveau : Doit démontrer que le cheval a acquis les exigences du Deuxième niveau. Il peut maintenant effectuer chaque mouvement avec rythme, souplesse, soumission au mors, engagement, impulsion, rectitude et rassembler. Ces qualités doivent être particulièrement évidentes aux allures moyennes et allongées, et durant les transitions relatives aux allures rassemblées. Les allures rassemblées, moyennes et allongées doivent être nettement distinctes.

  • Quatrième niveau : Doit démontrer que le cheval répond aux exigences du Troisième niveau. Ce sont des reprises de difficulté moyenne conçues pour démontrer que le cheval a acquis un haut niveau de souplesse, d’impulsion, d’engagement, d’équilibre et de légèreté. Il demeure toujours stable dans la main et il démontre de la rectitude, de l’énergie et de la cadence dans ses allures. Les transitions sont précises et fluides.

  • Épreuves de reprise libre (Kur) : La reprise libre est une épreuve d’équitation artistique exécutée en musique. Elle doit donc obligatoirement être accompagnée d’une musique enregistrée. Elle inclut toutes les allures d’école et les mouvements fondamentaux, tout comme la reprise technique du même niveau. Toutefois, l’athlète a l’entière liberté de choisir sa chorégraphie qu’il présentera dans les délais impartis. La reprise doit clairement démontrer la complicité de l’athlète avec son cheval, ainsi qu’une harmonie des mouvements et des transitions. Le cavalier a la responsabilité de fournir un enregistrement de qualité sur un CD et de s’assurer que ce dernier est bien placé et identifié. Pour en savoir plus sur les mouvements des épreuves reprise libre, les pénalités des épreuves reprise libre et la musique, consultez respectivement les articles E.10.1, E.10.2, E.10.3 en cliquant ici.

Autres dispositions :

  • Dans la même journée de concours, un cheval ne peut concourir qu’à deux niveaux consécutifs au choix et ne peut être monté dans plus de quatre (4) reprises par plusieurs cavaliers junior ou sénior dans la même division initiation.

  • Pour être admissible à concourir dans les épreuves de dressage montées, les chevaux doivent être âgés d’au moins trois ans.

  • Les chevaux doivent mesurer plus de 1,49 m au garrot sans les fers.

  • Les chevaux complètement aveugles ne sont pas autorisés à participer aux épreuves de dressage des concours sanctionnés par CE.

  • Pour concourir au niveau Prix St-Georges, un cheval doit être âgé d’au moins six ans.

  • Pour concourir au niveau Grand Prix, un cheval doit être âgé d’au moins huit ans.

  • S’il a déjà gagné une fois le championnat d’Initiation (Pas et trot) ou une fois le championnat d’entrainement et deux (2) fois le championnat Niveau 1, un duo cavalier/cheval ne peut se représenter dans ladite classe, les années ultérieures à moins d’être hors-concours. 


  • Les étalons montés par des juniors sont acceptés selon les modalités des règlements de Canada Équestre.




SAUT | Habillement du cavalier


(ARTICLE G109)

  1. Tous les concurrents doivent porter une tenue appropriée dans les limites du manège, y compris durant l’examen du parcours et la remise des prix. Durant la tenue d’une classe, tout participant doit porter un casque dont le harnais de sécurité est attaché correctement, des bottes, un pantalon d’équitation et une chemise avec cravate pour les hommes et col pour les femmes et un veston.

  2. Les concurrents doivent être vêtus proprement et convenablement, portant la veste, le casque protecteur approuvé (voir l‘article G102), la chemise et la cravate, le foulard ou la cravate de chasse, la culotte ou les jodhpurs, ainsi que les bottes. Le port de demi-jambières noires ou brunes en cuir souple est permis à la condition que la couleur soit assortie à celle des bottes. Seuls les casques protecteurs approuvés de couleur sobre sont autorisés (voir l’article G102).

  3. Le juge est autorisé à refuser le droit de prendre part au concours à tout concurrent dont il estime la tenue incorrecte.

  4. À l’occasion de concours réservés aux chevaux de chasse, les concurrents peuvent, par temps très chaud ou défavorable, être exemptés du port du veston. Ceci est à la discrétion du comité organisateur du concours.

  5. À l’occasion de concours réservés aux sauteurs, les concurrents peuvent à la discrétion du comité organisateur du concours, être autorisés à porter seulement une chemise de cérémonie ou une chemise d’équitation, avec ou sans foulard ou cravate, ou encore un gilet à manches courtes et col polo. Le port de blouson d’entrainement, de maillot à manches courtes et de débardeurs est cependant interdit. La chemise doit être correctement rentrée dans la culotte d’équitation.

  6. Lors de concours sanctionnés par Canada Équestre, tout cavalier monté sur un cheval doit obligatoirement porter un casque protecteur approprié (consulter l’Article G102.1) ainsi que des chaussures adaptées et sécuritaires.

  7. Tout compétiteur a le droit de porter une veste de sécurité sans être pénalisé par le juge dans toutes les divisions et épreuves.

> Voir section "Port du casque protecteur"




SAUT | Équipement du cheval


(ARTICLE G202)

HARNACHEMENT ET ÉQUIPEMENT | CHASSE

  1. Aucun prix n’est décerné à des chevaux inscrits s’ils ne reviennent pas en piste, portant la bride au complet, pour y être jugés sur leur conformation ou leur condition physique.

  2. La bride sans embouchure est interdite dans les épreuves de chasse.

  3. Bride: peut être double, de type Pelham, simple (avec filet) ou de type kimberwick. La bride doit être faite de cuir roulé ou uni (sans revêtement de caoutchouc) et peut être à boucle, cousue ou cloutée (pas de bouton pression).

  4. Mors: tous les mors utilisés doivent être d’un genre qui ne fait pas souffrir les chevaux. Les mors de filet peuvent être avec ou sans Page 14 2015 Règlements de Canada Équestre Section G branches. Les mors en fils de fer simples ou doubles sont autorisés. Les filets avec insertions fixes pour les branches et/ou les rênes sont permis. Les rondelles de mors sont interdites.

  5. Dispositifs interdits: des dispositifs tels un mécanisme pouvant exercer une pression sur un nerf, une attache de langue, un mors releveur, une muserole coercitive ou autre, sont interdits. Les cache-naseaux sont autorisés si le concurrent en explique la raison au commissaire.

  6. Rênes : uniquement de cuir ; elles peuvent être cousues, cloutées ou à boucles. Les rênes simples de type Pelham avec les convertisseurs de type Pelham ne sont autorisées que dans les épreuves juniors et amateurs où la hauteur des obstacles ne dépasse pas 3 pi (0,90m). En cas de mauvais temps, les rênes de caoutchouc peuvent être autorisées, la décision étant laissée à la discrétion du juge, du commissaire ou du comité du concours. Les rênes en boucle sont interdites (voir l’article A215 pour les exceptions).

  7. Frontale: entièrement en cuir de tout type, mais non coloré ni garni d’ornements.

  8. Muserole: la muserole allemande fixée sous le mors est interdite ; la muserole doit être en cuir, et peut être rembourrée sur l’arête du chanfrein ; tout le reste est interdit.

  9. Martingales fixes et à anneaux conventionnels (avec arrêtoirs de rênes) : facultatives, à l’exception des épreuves de hacks de chasse et des épreuves de chevaux de chasse aux trois allures où elles sont interdites.

  10. Bricole: facultative. De la peau de mouton sur les bricoles est permise.

  11. Selles: selles noires ou brunes de type anglais ou avancé.

  12. Tapis de selle: En couleur blanche, les tapis de selle qui épousent le contour de la selle ou les tapis en peau de mouton.

  13. Étriers: Les étrivières et les étriers doivent pendre en liberté au porte-étrivière le long du quartier à l’extérieur de la selle ; aucune courroie ou autre dispositif ne doivent entraver leur mouvement.

  14. Sangles: doivent être d’un matériel approprié et en bon état (p. ex. cuir, cuir et terminaisons en tissu élastique, filet ou fil blanc, nylon, néoprène). Des garnitures en peau de mouton sur la sangle sont acceptées.

  15. Bandes et guêtres: les bandes et les guêtres sont interdites. En cas de mauvais temps et à la discrétion du juge, du commissaire ou du comité organisateur, les guêtres, protège-boulets et cloches peuvent être portés dans une classe de chevaux de chasse, cependant ils doivent être retirés avant que le cheval ne soit présenté devant le juge pour la détermination de sa conformation et/ou de sa condition physique.

  16. Cravaches: aucun concurrent n’est autorisé à porter ou à utiliser, sur la piste, sur les terrains d’exercice et d’entrainement et où que ce soit sur les terrains du concours, une cravache de plus de 120 cm de longueur ou dont l’extrémité est plombée. Exception : les cravaches de dressage d’au plus 110 cm de longueur sont acceptés sur le plat dans les aires d’échauffement.

  17. Les bouche-oreilles sont autorisés.

  18. Les rênes allemandes sont interdites dans les classes de chasse.

(ARTICLE G1005)

HARNACHEMENT ET ÉQUIPEMENT | ÉQUITATION

  1. Seuls la muserole ordinaire avec mors de filet, le pelham, le kimberwick et la bride complète sont autorisés. Le pelham avec convertisseurs n’est autorisé que dans les épreuves juniors « B » et « C ». Les rênes doivent être fabriquées entièrement en cuir. Les éperons (sans molettes) et la cravache sont facultatifs. La longueur de la cravache ne doit pas dépasser 75 cm (30 po).

  2. La selle doit être de type classique ordinaire, de dressage ou d’obstacles modifiée. Une assiette trop vers l’avant est déconseillée.

  3. Les martingales fixes et à anneaux sont interdites dans les épreuves sur le plat, à l’exception de la phase sur le plat des épreuves de médaille où des passages d’obstacles supplémentaires seront exigés (exemple : Médaille Saut d’obstacles Canada).

  4. Les guêtres et les bandes de couleur sobre sont autorisées dans les épreuves de chasse et d’équitation.

  5. Dans les épreuves d’équitation en assiette de chasse ou de saut d’obstacles, il est recommandé d’utiliser des étriers conventionnels en acier inoxydable qui favorisent une bonne position du pied et de la jambe. Il est également recommandé que les cavaliers aient recours à des étriers qui permettent aux juges de bien voir la position du pied à l’étrier. Un juge ne peut éliminer un concurrent pour l’utilisation d’étriers d’un style particulier. Les étriers de sécurité sont autorisés.

  6. Le terme harnachement fait référence aux chevaux ; le terme équipement fait référence aux cavaliers.

RÈGLEMENT AREQ : Le port de la martingale fixe est permise pour l'épreuve sur le plat de la divison Équitation junior C débutant seulement. À noter que celle-ci devra être retirée lors de la finale Caballista (Jeux équestres du Québec).

(ARTICLE G502)

HARNACHEMENT ET ÉQUIPEMENT | SAUT D'OBSTACLES

  1. Les rênes allemandes (rênes coulissantes), les martingales fixes et les martingales allemandes doivent être utilisées de façon sécuritaire. Les rênes allemandes, les martingales fixes et les martingales allemandes sont permises dans l’aire d’échauffement. Les rênes allemandes sont permises à l’obstacle, si elles sont utilisées de la façon suivante :

    • Attachées à la sangle, passées entre les membres antérieurs et fixées à l’encolure (voir la figure 1) ;

    • Attachées à la bricole (voir la figure 2) ;

    • Attachées à la sangle aux contresanglons ; ou

    • Attachées à l’anneau en D à l’avant de la selle.

  2. La martingale fixe, la martingale allemande et les rênes allemandes fixées de la façon décrite plus haut sont permises dans les épreuves de saut lorsque la hauteur des obstacles n’excède pas 1,15 m. Les cavaliers juniors, amateurs ou non professionnels ne peuvent pas concourir avec une martingale allemande ou des rênes allemandes.

  3. Les dispositifs restrictifs tels que le gogue ou le chambon et autres peuvent être utilisés pour s’exercer sur le plat, mais sont interdits à l’obstacle ou dans le manège de concours.

  4. On permet de la peau de mouton sur les branches de l’embouchure à condition que la peau n’excède pas 3 cm de diamètre, mesurée à partir du chanfrein du cheval.

  5. Sur la piste de concours :

    • Les œillères sont interdites.

    • Si des martingales à anneaux sont utilisées, elles doivent l’être sans restriction (pour l'usage de martingales fixes, voir G502.1).

    • Les rênes doivent être fixées à l’embouchure ou directement sur la bride. Les gags et les hackamores sont permis.

  6. Partout sur le site du concours :

    • Par sécurité, les étriers et les étrivières doivent pendre librement de la fixation et être à l’extérieur du quartier de la selle. Cela s’applique aussi aux étriers dits de « sécurité ». Toutes autres formes d’entraves ou d’attaches ne sont pas permises. Le cavalier ne peut directement ou indirectement attacher une partie de son corps à la selle.

    • Il est permis aux concurrents d’utiliser une cravache de dressage de 120 cm lorsqu’ils travaillent sur le plat. Il est cependant strictement interdit d’utiliser ou de porter une cravache plombée ou excédant 75 cm de longueur dans le manège, sur le terrain d’exercice ou d’échauffement, sur des barres ou à tout autre obstacle. On ne peut utiliser aucun autre instrument que la cravache.

  7. Les martingales à anneaux, irlandaises, à bavettes et autres doivent être utilisées avec des arrêtoirs de rênes s'il y a lieu.

  8. Les bottes équipées de garnitures intérieures en plastique rigide ou semi-rigide ou faites de mousse, dissimulées ou non sous le revêtement interne sont interdites en tous lieux sur le site de concours.

  9. Les rênes en boucle sont autorisées.

RÈGLEMENT AREQ ET CABALLISTA (JEUX ÉQUESTRES DU QUÉBEC)

Classe Médaille : il est interdit de changer de harnachement entre l’épreuve de sauts d’obstacle et l’épreuve sur le plat, à l’exception de la martingale qui devra être retirée pour la phase de plat. Le port de la martingale fixe entrainera l’élimination.




Caballista (Jeux équestres du Québec)


Caballista, hôte des Jeux équestres du Québec organisé et régi par Cheval Québec, clôture la saison de compétition en chasse, équitation, dressage, épreuves combinées et saut d'obstacles. Cette finale interrégionale regroupe 9 régions et près de 350 cavaliers. Chaque association affiliée à Cheval Québec, dont l'AREQ, sélectionne ses meilleurs cavaliers sur son circuit (d’après les meilleurs pointages au cumulatif régional) pour être représentée par une délégation qui concourt en équipe en vue de remporter le trophée de la région Championne.

Les critères sont simples :

  • Être membre en règle de l’AREQ, Cheval Québec (FEQ) et de Canada Équestre (CE) dès le premier concours ; 

  • Avoir participé au minimum à trois concours régionaux chasseur/sauteur/ équitation ; 


OU 


  • Avoir participé à deux concours fixe de dressage.
  • Une équipe cavalier-cheval ne doit jamais :
    • Avoir participé au Royal Winter Fair ;
    • Avoir remporté des titres de champion ou vice- champion lors du banquet annuel de Cheval Québec (Prix provinciaux), en dressage, en chasse, concours combiné et en saut d’obstacles ;
    • Avoir représenté le Québec ou toute autre province aux Championnat Nord-américains pour Junior et Jeune Cavalier ;
    • Avoir participé à un niveau CCI (Concours combiné International) lors des cinq dernières années ;
    • Avoir participé à la finale de la Médaille de l’équipe équestre canadienne (CET : Canadian Equestrian Team) ou de toute autre compétition de calibre équivalent ou supérieur.
      ***Certaines modifications peuvent être apportées par Cheval Québec.

Pour le calcul des pointages comptant pour la sélection des représentants de l’AREQ aux Jeux Équestre du Québec, le total des points des concours d’un cavalier seront pris en compte. La sélection des cavaliers dans la catégorie sauteur est faite par le comité lors du dernier concours de la saison.

Toute personne SENIOR qui dispense des cours à des élèves, qui entraine en vue de la compétition ou qui amène un ou des élèves au concours n’est pas éligible pour participer aux JEQ de même que les entraineurs certifiés de niveau 1, 2, et 3 de Cheval Québec (FEQ).

En outre, les Jeux Équestres du Québec s’adressent principalement aux personnes qui participent aux concours régionaux, mais non provinciaux. Pour des informations supplémentaires vous pouvez communiquer avec l’AREQ.

Pour les cavaliers de dressage, le cavalier peut participer aux concours itinérants pour se qualifier, mais doit participer aux deux concours régulier bronze (fixe) pour être éligible. (Les concours itinérant ont un coefficient de point de 1 et les concours fixe de 2)

FONDS – JEUX ÉQUESTRES DU QUÉBEC

Pour présenter une demande à l’AREQ afin d’obtenir une des 8 bourses de 200$ pour participer aux JEQ, consultez la page prévue à cet effet en cliquant ici.

LISTES DES ÉPREUVES AUX JEUX ÉQUESTRES DU QUÉBEC

Consultez les tableaux résumés des classes dans les sections prévues à cet effet dans les règlements.

INSCRIPTION DES ÉQUIPES

L'AREQ peut inscrire 4 cavaliers, détenteurs d'une licence Canada Équestre, dans chacune des divisions de la finale.




Situations d'urgence


(ARTICLE A508)

  1. Des dispositions devront être prises avant le concours pour parer aux situations d’urgence, notamment un incendie, un accident ou le décès d’un cheval.
  2. Pour la sécurité des spectateurs et des concurrents, un soutien médical doit être raisonnablement et rapidement dispensé sur place ou obtenu sur appel à un lieu hors site accessible, ou les deux. Au moment de prendre une telle décision, la direction du concours doit agir judicieusement et tenir compte des exigences de la discipline présentée, de l’emplacement physique (éloignement) du site de concours et du temps requis pour répondre d’un lieu hors site. La direction du concours doit prendre les dispositions nécessaires de soutien médical approprié suffisamment à l’avance.
  3. Le soutien médical disponible sur place peut comprendre la ou les personnes suivantes :
    - Un médecin de garde
    - Des secouristes professionnels
    - Un adulte possédant une formation en premiers soins reconnue et en vigueur, qui ne concoure pas ; cette personne agir en une autre qualité au concours, à condition que cela ne l’empêche pas d’être disponible au moindre endroit sur le terrain du concours.
  4. Un concours doit pouvoir compter sur un vétérinaire compétent sur place ou sur appel.
  5. Il est préférable que chaque concours sanctionné dispose d’un maréchal-ferrant sur les lieux pendant toute la durée des épreuves.
  6. Consulter également les règlements des disciplines/sports de races.




Port du casque protecteur


(ARTICLE G102)

  1. Toute personne montant à cheval sur le site du concours, à l’inclusion des concurrents en provenance de pays étrangers, est tenue de porter en tout temps un casque protecteur homologué (consultez le glossaire des Règlements généraux, Livret A) dont le harnais de sécurité est attaché correctement. Ce règlement est en vigueur à tous les concours reconnus par Canada Équestre.

  2. Les cavaliers juniors qui présentent un cheval au trot devant le juge pour déterminer sa condition physique doivent être coiffés d’un casque protecteur règlementaire dont le harnais de sécurité.

  3. Quiconque omet de se conformer au règlement G102.1 ou G102.2 sur le terrain d’échauffement et (où) sur la piste du concours se verra imposer les pénalités suivantes :
    - Première infraction sur le site du concours : avertissement.
    - Deuxième infraction sur le site du même concours : disqualification du concours, non-remboursement des frais d’inscription et retrait des prix en argent remportés.

  4. Canada Équestre n’intervient pas ni ne donne, implicitement ou explicitement, aucune garantie concernant les casques protecteurs. Elle rappelle aux cavaliers qu’aucun casque ne constitue une protection à toute épreuve contre les risques d’accident mortel ou grave qui sont inhérents aux sports équestres, et ajoute qu’aucun casque ne peut protéger un cavalier contre toutes les possibilités de blessures.

  5. Toute infraction au règlement relatif au port du casque, commis à l’extérieur de la piste de concours sera signalée au juge ou au jury qui veillera à imposer la pénalité en vigueur.

  6. Toute infraction au règlement relatif au port du casque, commis sur la piste de concours sera pénalisée par le juge ou les juges en fonction, lesquels veilleront à imposer la pénalité en vigueur.

  7. Si un cavalier perd son casque ou que son harnais se détache pendant une épreuve, il doit récupérer le casque ou rajuster le harnais, avec l’aide d’un tiers si besoin est, avant de franchir l’obstacle suivant. Aucune pénalité ne lui est imposée sauf pour la perte de temps. Si le cavalier ne récupère pas son casque ou ne rattache pas le harnais immédiatement, il est éliminé.




Sanctions, tests de dépistage de drogues et conduite antisportive


Sanctions

Toute personne et/ou cheval ne se conformant pas aux règlements ou montrant un comportement répréhensible s’expose à des sanctions selon la gravité de l’offense.

Tests de dépistage de drogues

Chaque participant devra payer des frais de 3,50 $ par cheval par concours, qui seront remis à Canada Équestre pour effectuer des tests de dépistage de drogues. Ces tests pourront être faits au hasard, à n’importe quel moment. En cas de tests positifs, les amendes suivantes seront imposées par la Fédération :

  • 1ère offense : 750 $, plus une suspension de 6 mois des cavaliers, propriétaires et entraineurs
  • 2e offense : 1500 $, plus une suspension de 2 ans des personnes ci-haut mentionnées
  • 3e offense : 2500 $, plus une suspension de 5 ans des personnes ci-haut mentionnées

Conduite antisportive

Aucune personne ne peut adresser la parole au juge durant le concours sans en avoir reçu au préalable, la permission du commissaire.




Cartes (adhésions) et inscriptions


Pour qu’une inscription aux concours soit acceptée, une photocopie des documents suivants doit OBLIGATOIREMENT accompagner l’inscription à chacun des concours :

  • AREQ (voir section "adhésion" du site pour les détails)

  • Cheval Québec (FEQ) (64$ pour un an)
  • Canada Équestre (détenir la licence BRONZE - 30$)
  • Test Coggins négatif daté de l’année en cours (moins de 12 mois)
  • Preuve de vaccination valide

Généralités :

  • L'adhésion à Cheval Québec et Canada Équestre est requise pour tous les participants (membre AREQ d'un jour et entraineurinclus) des concours hippiques que l'AREQ soutient.

  • Des frais de pénalité de 25$ seront chargés à toute inscription n’étant pas accompagnée des pièces jointes demandées.

  • À défaut de quoi l’inscription ne pourra être complétée et aucun dossard ne sera remis pour l’accès aux carrières, lequel est obligatoire pour participer aux concours et cumuler des points.

  • Les cavaliers se présentant à une compétition sans être membre en règle de Cheval Québec (FEQ) se verront imposer une pénalité dictée par Cheval Québec (FEQ). Une telle inscription tardive coutera 70$ pour un membre junior et 90$ pour un membre sénior.

  • Un concurrent non inscrit se présentant à un concours et qui n’a pas ses cartes en main et qui n’est pas inscrit sur les listes officielles en possession du secrétariat du concours, devra se procurer quand même une adhésion. Après vérification, l’Association remboursera rétroactivement le membre s’il y a lieu pour son adhésion.

  • Toutes les feuilles d’inscription à un concours doivent être signées par le cavalier ou le responsable du cavalier. Un instructeur peut être considéré responsable d’un mineur à condition de présenter au secrétariat la liste des cavaliers dont il est autorisé à représenter. Un cavalier mineur doit obligatoirement avoir la signature de l’un de ses parents ou de son instructeur comme responsable.

  • Bien noter que tout cavalier qui a un compte à recevoir sur l'un ou l'autre des concours du circuit régional ne pourra obtenir l'accès au concours avant d'avoir régler la totalité des sommes dues.

  • Chèque sans provision : Des frais de 40$ seront imputés pour tout chèque retourné pour quelque raison que ce soit lors du règlement de vos frais de concours.

Saut d'obstacles :

  • Annulation : Toute inscription annulée après le lundi précédant le concours ne sera pas remboursée. Les frais d’administration et de location de stalle seront facturés et devront être acquittés avant la fermeture du concours. Toutefois, sur présentation d’un billet du vétérinaire ou du médecin, seuls les frais d’administration seront chargés. La politique « Paiement reçu après la fermeture du secrétariat du concours » est également effective pour ce type de paiement.

  • Modification : Le bureau d’administration doit être informé de toute modification le jour précédent l’épreuve, ou de la division de laquelle vous désirez vous retirer ou de laquelle vous voulez vous inscrire. Il n’y a pas de frais pour les modifications (ajout ou retrait) aux divisions et classes.

  • Arrivée au concours : L’arrivée des chevaux sur les lieux du concours pourra se faire à compter du jeudi 16h.

  • Paiement reçu après la fermeture du secrétariat du concours : Le secrétariat ferme une heure après la dernière épreuve de la journée (dimanche). Tout paiement reçu après cette date entrainera automatiquement des frais supplémentaires de 25$ en plus des intérêts courus de 2% par mois.

  • Cheval non participant : Tout cheval ne participant pas aux épreuves doit être déclaré au secrétariat. Un montant de 50$ par cheval sera exigé en plus des frais d’administration, de même que ceux liés à sa participation aux périodes d’échauffement. Un test Coggins sera également exigé.

  • Date de clôture pour inscriptions et réservations : Les inscriptions au concours et les réservations de stalles doivent parvenir au secrétariat du concours avant le vendredi de la semaine précédant le concours.

  • Inscription tardive : Des frais supplémentaires de 25$ seront chargés pour toute inscription et réservation de stalle tardives (reçue après la date de clôture).

Dressage :

  • Les inscriptions doivent être faites au plus tard le lundi pour un concours se déroulant le dimanche. 


  • Chaque duo cavalier-cheval doit faire une inscription. 


  • À compter du vendredi midi, l’organisateur pourrait se voir refuser une inscription ou une modification. 


  • Aucune inscription ne sera acceptée après le début des épreuves. 


  • Ajout de classe : Si un organisateur veut ajouter une ou des classes, il doit les présenter à la fin de la journée de son concours ou sur l’heure du diner et en aviser les gens concernés le plutôtpossible avant la journée du dit concours. Ces ajouts doivent répondre aux normes de sécurité de Cheval Québec.

  • Pour en savoir davantage sur les inscriptions multiples et nombre d'athlètes autorisés, consultez l'article E.7.11.8 en cliquant ici.

- - -

* ÉTALONS ET CHEVAUX PROBLÉMATIQUES : Pour assurer la sécurité, il est convenu de ne pas garder les étalons dans les boxes temporaires. La location d’un box permanent est obligatoire.Si le box permanent est brisé, la réparation sera chargée au propriétaire du cheval, à la discrétion de l’organisateur de concours. Dans l’éventualité qu’il n’y a pas de boxe permanent de disponible, le propriétaire du cheval devra fournir des feuilles de contreplaqué pour solidifier le boxe temporaire. L’installation de draps ou de rideaux peut être acceptée.Pour assurer la sécurité, il est convenu de ne pas garder les étalons dans les boxes temporaires. La location d’un box permanent est fortement suggérée et recommandée. Si le box permanent est brisé, la réparation sera chargée au propriétaire du cheval, à la discrétion de l’organisateur de concours. Dans l’éventualité qu’il n’y a pas de boxe permanent de disponible, le propriétaire du cheval devra fournir des feuilles de contreplaqué pour solidifier le boxe temporaire. L’installation de draps ou de rideaux peut être acceptée.




Numéros


  1. Tous les chevaux et les cavaliers participants doivent posséder leur numéro de compétition (chasseur, équitation, sauteur et dressage) fourni par l’organisateur du concours.
  2. Un dépôt de 20$ par numéro est demandé et sera remboursé à la remise du numéro en bon état à la fin du concours. Chaque organisateur de concours est responsable de ses propres numéros. Aucun autre numéro ne sera accepté aux concours régionaux.

  3. Les numéros sont remis sur preuve que le cavalier est membre en règle des différentes associations couvrant les concours équestres. Le cavalier doit porter son numéro afin de pouvoir circuler dans carrières de réchauffement et de concours.
  4. Chaque cheval et chaque cavalier gardent son numéro pour la durée du concours.
  5. Les numéros sont attribués à la paire cheval/cavalier. Si un cheval est monté par plus d’un cavalier, il y aura un numéro pour le cheval. Quant au cavalier, il possède un numéro différent pour chaque cheval qu’il monte, sauf dans les classes d’équitation où le numéro appartient au cavalier, quel que soit le cheval.
  6. Dans une division de chasse, lorsqu’un cavalier monte plus d’un cheval, un autre cavalier peut présenter un de ses chevaux, et ce, seulement dans les classes au sol (puisque c’est le cheval qui est jugé). Cependant les conditions suivantes doivent être respectées :
    • Le cheval doit conserver le même numéro qu’il avait lors des classes à l’obstacle.
    • Le secrétariat doit être avisé du changement de cavalier avant le début de la division.




SAUT | Déroulement


  • Manège de réchauffement

    • Les chevaux qui se croisent doivent se rencontrer épaule gauche à épaule gauche.

    • Dans le manège de réchauffement, la barre de réception placée derrière le saut doit être à une distance maximum équivalente à la hauteur du saut.

    • Si on désire utiliser une couverture de réchauffement (cooler) afin de modifier l’apparence d’un saut, celle-ci doit être placée sur la barre avant d’un oxer.

    • On ne peut réchauffer un cheval au-dessus d’un obstacle que si un tel obstacle se retrouve sur le parcours officiel.

    • Les rondes de réchauffements (warm-up) se dérouleront de la façon suivante : Chaque cheval pourra effectuer un parcours désigné à l’avance (2 fois ou plus) au cout de 5$ pour 5 minutes. Des rondes de réchauffement peuvent être faites la veille, ceci à la discrétion de l’organisateur de concours.

  • Carrière chasseur

    • Les parcours doivent être affichés au moins 30 minutes avant le début de l’épreuve (article G403).

    • L’organisateur doit établir et afficher l’ordre d’entrée au manège, 15 minutes avant le début de la classe.

    • Le dessinateur de parcours doit indiquer par écrit le plan du parcours et les distances en pieds des lignes et des combinaisons d’obstacles pour les épreuves de chasse (article G403).

    • Le cheval qui obtient une réserve doit se présenter au manège dans l’ordre d’appel.

    • Le cavalier qui fait une chute ne doit pas remonter à cheval pour franchir un obstacle ou continuer sa classe sur le plat, il doit quitter le manège à pied (article G103).

  • Carrière sauteur

    • Le préposé-responsable à la porte sauteur sera responsable de la barrière sauteur ainsi que de son horaire.

    • L’horaire officiel des sauteurs se retrouve à la porte des sauteurs de la journée du concours.

    • Toute nouvelle inscription doit se faire directement au préposé-responsable, aucune inscription ne sera acceptée après le début de la classe, ce qui permettra au préposé-responsable à la porte sauteur de mieux gérer l’horaire des sauteurs. De plus, il est de la responsabilité du cavalier d’y prendre son ordre d’entrée sinon le responsable de la carrière sauteur lui en attribuera un qui devra être respecté.

    • Si le cavalier n’annule pas sa classe ou division avant le début de cette dernière, il sera automatiquement facturé.




DRESSAGE | Déroulement et carrières


Manège de réchauffement

  • Les chevaux qui se croisent doivent se rencontrer main gauche à main gauche et respecter les règles de manège. 


  • L’utilisation des carrières de dressage seront permises, selon l’horaire de l’organisateur. Elles ne peuvent pas être accaparées par un seul cavalier. Nous privilégions les ententes entre cavaliers et entraineurs pour le partage des carrières. 


Manège de concours

  • Les heures de passage sont établies par l’organisateur et doivent être affichées dès la veille des concours et la journée des concours. 


  • Il est de la responsabilité du compétiteur de se présenter à l’heure. 


  • Le compétiteur a 45 secondes pour entrer dans la carrière, dès que le juge l’appelle.

  • Une distance de 15 mètres libres entre la carrière de dressage et l’assistance doit être respectée par l’organisateur.

  • Lecture des reprises :

    • Toutes les reprises de CE du niveau Initiation, jusqu’au niveau Quatre inclusivement peuvent être lues en concours.

    • Un concours ne peut exiger des concurrents qu’ils fassent appel à des lecteurs employés par la direction du concours.

    • Le lecteur de la reprise doit s’en tenir à la lecture des mouvements sans ajouter quelque commentaire que ce soit qui puisse aider l’athlète. Le mouvement ne peut être lu plus de deux fois. Toute infraction à ce règlement entraîne l’élimination du concurrent. Il incombe au jury de veiller à ce que ce règlement soit respecté.

Carrière 20M x 40M

Pour les épreuves suivantes :
  • Initiation Poney Jr

  • Initiation Jr

  • Entrainement poney Jr

  • Entrainement Jr

  • Entrainement Adulte

> Remarque : Les distances sont en mètres. Il devra y avoir une distance d’au moins 15 mètres (50 pieds) entre les côtés de la carrière et les spectateurs pour les concours qui se déroulent à l’extérieur et une distance minimale de 3 mètres (9 pi 9 po) s’ils ont lieu à l’intérieur.

Carrière 20M x 60M Pour les épreuves suivantes :
  • Niveau 1 Poney Jr

  • Niveau 1 Jr

  • Niveau 1 Adulte

  • Niveau 2 Jr

  • Niveau 2 Adulte

  • Niveau 3 Jr et adulte

  • Niveau 4 Jr et adulte

  • Kür Entrainement

  • Kür Niveau 1

  • Kür Niveau 2

  • Kür Niveau 3

  • Kür Niveau 4

Pour en savoir plus sur les carrières de concours, les lettres de dressage et clôture d'entrée de la carrière de concours, les carrières de concours intérieures ou extérieures en espace restreint, les aires d'échauffement et le travail en longe, les cabines des juges et la lecture des reprises, consultez respectivement les articles E.7.12, E.7.14, E.7.15, E.7.16, E.7.20 et E.9.1 en cliquant ici.




DRESSAGE | Habillement du cavalier


  • PORT DU CASQUE PROTECTEUR : Tous les athlètes, quel que soit leur âge ou leur niveau, doivent porter un casque protecteur approuvé, ajusté et fixé adéquatement en tout temps lorsqu’ils sont à cheval sur le terrain d’un concours de dressage sanctionné par Canada Équestre. Remarque :
 À l’inspection du harnachement qui suit les reprises, le commissaire peut demander à l’athlète de mettre pied à terre afin de vérifier que son casque protecteur porte bien la mention des normes de sécurité (Voir le glossaire de la section A des règlements de Canada Équestre pour prendre connaissance des normes de sécurité d’un casque protecteur).

  • VESTES DE SÉCURITÉ : Tout athlète participant à une épreuve de dressage lors d’un concours sanctionné par Canada Équestre est autorisé à porter une veste de sécurité. Celle-ci doit être conforme aux règlements régissant la couleur du veston.

  • Veston d’équitation foncé ou gris (l’habit est interdit) ou une veste de dressage sur mesure portée sur une chemise à manches courtes ou longues. Les cols contrastants, les vestes à pointe, fines rayures et liserés sont permis.

  • Culotte d’équitation blanche ou de couleur claire.

  • Cravate, nœud papillon, cravate de chasse ou faux col.

  • Gants. 


  • Les athlètes aux cheveux longs doivent porter une résille ou les nouer en tresse ou en chignon.

  • Bottes d’équitation de couleur foncée (de modèle simple, lacé ou avec fermeture éclair).

  • Les athlètes juniors peuvent porter les jodhpurs avec des bottillons pour jodhpurs.

  • Guêtres ou demi-bottes de couleur foncée avec glissière ajustées au-dessus de bottillons sont autorisées. Cependant, elles sont interdites dans les concours de catégorie Argent et Or.

  • En cas de temps défavorable, un concurrent peut porter un protège-casque approprié et peut protéger son veston d’un imperméable transparent ou de couleur appropriée. En cas de chaleur ou d’humidité extrêmes, un concurrent peut demander au commissaire la permission de ne pas porter le veston ou la veste. Pour connaitre les exigences à respecter lorsque cette permission est accordée, consultez l'article E 4.1.7 en cliquant ici.

  • Code vestimentaire pour le lecteur de reprise : tenue élégante sport. Les jeans, les pantalons, les shorts mi-longs sont autorisés. Les débardeurs ne sont pas autorisés. La lecture des reprises pourrait être refusée à toute personne dont la tenue est inappropriée

  • ÉPERONS : Le port des éperons est facultatif (voir E 4.1.8. de CE)

    • Les éperons doivent être fabriqués en métal et être de couleur sobre.

    • La tige doit être soit recourbée vers le bas, soit droite et dirigée vers l’arrière depuis le milieu de l’éperon quand il est sur la botte de l’athlète.

    • Les éperons en forme de col de cygne sont autorisés.

    • Les branches de l’éperon doivent être lisses.

    • Les molettes doivent aussi pointer vers l’arrière en ligne droite à partir du milieu de l’éperon, et être orientées à la verticale. Dans le cas de l’utilisation de molettes, celles-ci doivent être lisses, sans pointes coupantes et pivoter librement.

    • Les éperons en métal à molettes en plastique dur ou en métal sont permis.

    • Les éperons à molettes plates sont autorisés.

    • Les "faux" éperons aux branches lisses et sans tige sont autorisés.

    • Les éperons doivent être portés par paire identique.

    • Les couvre-éperons sont permis pourvu qu’ils soient portés par paire identique.

    • Aucun autre modèle d’éperons que ceux mentionnés ci-dessus ne sont autorisés sur l’ensemble du site de concours.

    • Les bandes protectrices qui gardent les éperons en place sont autorisées.

    • Les athlètes juniors qui montent des poneys ne sont pas autorisés à utiliser des éperons à molettes.

    • Les molettes des éperons à fixer sur la botte (click on) doivent être disposées verticalement au sol.

    • La longueur maximale de la tige de l’éperon est de cinq cm, mesuré de la botte à la pointe de l’éperon.

    • Le commissaire ou le juge peut exiger d’un athlète qu’il retire ses éperons s’il considère que l’athlète maltraite son cheval de manière intentionnelle ou non.

> Remarque :
 Tout manquement à la règlementation de la tenue vestimentaire mentionnée ci-dessus entrainera l’élimination du concurrent




DRESSAGE | Équipement du cheval


MUSEROLLES AUTORISÉES :

  • La muserolle demi-lune n’est pas autorisée avec la bride complète.
  • La muserolle ne doit pas être trop serrée. Il doit être possible d’insérer au moins un doigt entre la joue et la muserolle. La muserolle ne doit jamais être utilisée de manière à nuire à la respiration du cheval. Si, au moment de présenter le cheval à l’inspection du harnachement, pendant l’échauffement ou ailleurs sur les lieux du concours, on estime que la muserolle est trop serrée et lui inflige de la douleur ou de l’inconfort, le commissaire ou son délégué ira consulter le juge et demandera à l’athlète de desserrer la muserolle avant de continuer à participer à d’autres reprises. Le concurrent qui omet de se conformer à cette demande se verra disqualifié.

MORS DE FILETS AUTORISÉS :
(obligatoire pour les niveaux Initiation, niveau Entraînement, Premier et Second niveau)

MORS ET FILETS DE BRIDE AUTORISÉS :
  • Seules les embouchures illustrées dans le livret de règlements sont autorisées dans les concours de dressage de CE.
  • Le filet Dr. Bristol, c’est-à-dire un filet muni d’une brisure centrale aplatie ne reposant pas sur le même plan que le reste de l’embouchure, n’est pas autorisé.
  • Le filet à charnières soudées et le filet avec passage de langue ne sont pas autorisés.
  • Toutes les embouchures doivent être lisses sans le moindre angle ou joint tranchant sur leur partie centrale; Les mors de filet et les mors de bride aux extrémités lisses sont permis.
  • Les mors torsadés sont interdits.
  • Les embouchures peuvent être fabriquées avec différents métaux.
  • Les mors de filet, doivent être en métal, en matière synthétique ou en caoutchouc flexible.
  • Les embouchures dont le joint central est recouvert de caoutchouc sont autorisées dans la mesure où elles sont de fabrication d’origine.
  • Tous les mors de bride et filets de bride doivent être en métal ou en matière synthétique rigide et peuvent être recouverts de latex ou de caoutchouc.
  • Le mors de filet ergonomique et le filet de bride ergonomique sont autorisés.
  • Le canon d’un filet peut comporter jusqu’à deux brisures. La pièce centrale du filet à double brisure peut être une bague ou un joint; toutefois, la surface de la pièce centrale doit être d’un seul tenant et ne comporter aucune partie mobile.
  • Les mors de filet autorisés peuvent être de type Verdun, Chantilly, à aiguilles simples ou doubles ou à olives.
  • Les mors sont faits de métal ou d’un matériau synthétique rigide. Ils sont habituellement argentés, dorés ou blancs. Certains mors modernes sont bleus ou d’autres couleurs. Ces couleurs sont permises.
  • Dimensions des embouchures :

    • Anneaux de mors de filet et de filet de bride : le diamètre intérieur doit être compris entre 3,5 cm et 10,16 cm.

    • Diamètre minimum de l’embouchure à la jonction du canon avec l’anneau ou la branche : Poneys : 10mm pour les mors de filet / Chevaux : 12mm pour les mors à levier et mors de filet, 10mm pour les filets de bride

    • Le levier du mors de bride sous le canon ne doit pas dépasser 10 cm lorsque celui-ci est dans sa position la plus élevée.

    • Les athlètes qui désirent vérifier la conformité de leur embouchure peuvent s’adresser à un commissaire pendant la tenue du concours.

    • Toute infraction à la réglementation concernant les embouchures entraînera l’élimination du concurrent.

> Pour en savoir davantage sur les règlements relatifs aux mors de filet, consultez l'article E 4.2.1 en cliquant ici. CRAVACHES ET FOUETS :
  • L’athlète peut porter la cravache à tous les niveaux des concours de catégories Bronze, Argent et Or.
  • La cravache est interdite dans les concours de championnat et dans les manèges des épreuves de sélection de l’équipe nationale.
  • La longueur totale de la cravache (y compris la lanière) portée à cheval à tout concours de dressage sanctionné par CE ne doit pas excéder 120 cm.
  • Dans toutes les épreuves pour poneys, la longueur totale de la cravache (y compris la lanière) portée à cheval à tout concours de dressage sanctionné par CE ne doit pas excéder 100 cm.
  • Les cravaches télescopiques ne sont pas autorisées.
  • Les cravaches suivantes sont autorisées dans les aires d’échauffement: a) Chambrière ordinaire, utilisée seulement pour le travail à la longe. b) Un athlète prenant part à la compétition et à cheval peut demander l’aide d’une personne à pied maniant un fouet n’excédant pas 1,80 mètre (6 pi) de longueur lanière comprise (utilisé uniquement par une personne au sol) uniquement pour le travail en main.
  • Il est interdit d’utiliser une cravache munie d’un ajout autre que la lanière d’origine dans la carrière de concours et les aires d’entraînement.
ÉTRIERS :
  • Les étriers de sécurité munis ou non d’une coquille sont autorisés à tous les niveaux.
  • Les étriers Kyall ne sont pas autorisés.
  • Il est interdit d’attacher ou de fixer les étriers entre eux ou à la sangle.
  • Il est interdit de fixer les bottes aux étriers, entre autres à l’aide d’élastiques, de cordes, d’aimants ou par tout autre moyen. (Exception: Pour les règlements concernant les athlètes avec une invalidité, consulter la section M, Para-équestre).
  • Aux concours Or et Argent, les étriers sont argentés ou noirs ; aux concours Bronze (dont le circuit régional de l'AREQ), les étriers de couleur sont autorisés.
SELLE :
  • Une selle classique standard de couleur foncée avec des étriers est obligatoire du niveau Initiation au Quatrième niveau.

  • Une selle de dressage est obligatoire pour toutes les épreuves des divisions FEI. Elle doit être près du cheval et munie de longs quartiers presque verticaux.

  • Une selle classique peut être montée avec ou sans arçon mais ne peut présenter une corne, une matelassure additionnelle particulière, une fente ou une arcade d’arçon ouverte.

  • Les selles australiennes, baroques, d’endurance, McClellan, espagnoles, western ou de travail (stock) et les versions modifiées de celles-ci ne sont pas autorisées.

  • Le cuir et les matières synthétiques sont autorisés.

  • Les housses de selle sont interdites à tous les niveaux.

  • Dans le cas où un tapis de selle est utilisé, il doit être uni blanc, blanc cassé, gris, noir ou de toute autre couleur foncée. Il peut avoir un liséré de couleur différente de celle du tapis de selle.

PERTE D’UN FER / BRIS D’ÉQUIPEMENT :

  • S’il advenait un bris d’équipement ou que le cheval perde un fer pendant le jugement d’une épreuve, aucun temps mort n’est permis.

  • S’il advenait un bris d’équipement ou que le cheval perde un fer pendant l’échauffement, le juge peut autoriser une modification de l’horaire.

INSPECTION DU HARNACHEMENT :

  • Les athlètes doivent se présenter immédiatement après leur sortie de piste et toujours à cheval au commissaire ou à son représentant pour l’inspection du harnachement. Si le concours fait partie du projet pilote et a recours aux inspections du harnachement aléatoires, les athlètes désignés pour une inspection doivent se présenter dès leur sortie de piste et toujours à cheval au commissaire ou à son représentant pour l’inspection. L’athlète ne doit pas retirer aucune pièce de harnachement ou de vêtement avant que le commissaire ait effectué son inspection. Exception : Un athlète peut, évidemment, mettre pied à terre et enlever son chapeau et son veston s’il se sent malade ou faible.

  • Le commissaire ou son représentant est responsable d’assurer le respect de la réglementation relative au harnachement et la tenue vestimentaire. Le commissaire peut exiger que le bonnet anti-mouches, les protège-naseaux, les bandes Fly Armor, les guêtres et les bandes de travail, le cas échéant, soient retirés pour permettre une inspection.

  • Tous les athlètes, quel que soit leur âge ou leur niveau, doivent porter un casque protecteur approuvé en tout temps lorsqu’ils sont à cheval sur le site du concours de dressage sanctionné par Canada Équestre. Lors de l’inspection du harnachement, l’athlète peut être invité à mettre pied à terre pour une vérification de son casque protecteur.

  • Un concurrent peut se présenter au commissaire avant une épreuve pour s’assurer que sa tenue et le harnachement de sa monture sont conformes aux règlements.

  • Un athlète éliminé pendant une épreuve doit malgré tout se présenter au commissaire pour l’inspection du harnachement. Cette règle s’applique également à tout athlète qui a été désigné pour une inspection du harnachement dans le cadre du projet pilote d’inspections aléatoires.

  • N.B. : En 2019, certains concours choisis mettront à l’essai un projet pilote d’« inspections du harnachement aléatoires » en remplacement des inspections du harnachement obligatoires. Veuillez prendre note des changements de formulation à cet effet.

AUTRES :

  • Les guêtres et bandes de travail sont autorisées dans les épreuves des concours de CE de catégorie Bronze.

  • Pour en savoir davantage sur le nattage de la crinière, consultez l'article E 4.1.10 en cliquant ici.

  • Pour en savoir davantage sur les règlements relatifs aux bridons et brides, sellerie et harnachement, consultez l'article E 4.2 en cliquant ici.

  • Pour en savoir davantage sur les règlements relatifs aux équipements divers, aux guêtres et bandes de travail et aux queues artificielles, consultez respectivement les articles suivants E.4.9, E.4.10, E.4.13 en cliquant ici.




Organisation d'un concours


GÉNÉRAL

  • Tous les concours doivent suivre les règles proposées par Canada Équestre et la Régie de la Sécurité des Sports.
  • Chaque concours hippique permis par l’AREQ doit avoir un commissaire, un dessinateur de parcours (saut) et des juges, reconnus parmi la liste fournie par Cheval Québec.
  • Tout officiel ne doit pas se trouver en situation de conflit d’intérêt, tel que stipulé dans le livret de règlements de Canada Équestre.
  • Un organisateur doit offrir toutes les classes du programme du circuit ou aviser chaque écurie participante des changements s’il y a lieu.
  • Les classes optionnelles (ex.: classique de chasse, sauteur spécial) seront intégrées dans l’horaire type à la discrétion des organisateurs. Les compétitions s’étendant généralement sur deux journées, les organisateurs peuvent modifier l’ordre des classes, ils doivent en aviser les écuries participantes par écrit au moins deux semaines avant la tenue de leur concours respectif.
  • L’organisateur d’un concours s’engage à remettre à L’AREQ le mercredi suivant la compétition les feuilles de jugements (sauts) et les autres documents nécessaires relatant les résultats des différentes classes de son concours, afin que l’AREQ puisse établir les statistiques de championnats annuels.
SAUT
  • Pour les classes de chasse et d’équitation, un même juge ne peut être engagé plus de deux fois une même saison par les organisateurs de concours.
  • Le dessinateur de parcours participant, reconnu par Cheval Québec, devra faire approuver et faire signer tous ses parcours par le juge ou un dessinateur de parcours reconnu.
  • Une classe ou division présentant moins de trois (3) participations à la date limite des inscriptions pourrait être jumelée ou annulée avant le début du concours. Les cavaliers seront prévenus avant leur arrivée sur le site du concours, toutefois si les montures sont sur place, la classe ou la division devra être présentée. Aucune modification au programme n’est possible lorsque le concours est commencé. Leur division sera jumelée avec une autre division et aura automatiquement le championnat de leur division spécifique.
DRESSAGE

Un organisateur doit fournir aux participants :

  • Un programme avec les heures de passage ;

  • L’horaire de remise des rubans ; 


  • Ce programme doit être fourni à l’AREQ 72 heures avant le concours, afin que l’horaire puisse être affiché 48 heures à l’avance sur le site de L’AREQ ; 


  • Un vérificateur/commissaire par aire de réchauffement ; 


  • Un ou des aires de réchauffement d’un minimum de 20m x 40m ; 


  • Un tableau affichant, après chaque classe, les résultats des participants. 


  • Pour en savoir davantage sur la direction d'un concours, consultez l'article E.7.10 en cliquant ici.




SAUT | Comptabilisation des résultats et pénalités


  • Les points accordés pour les classes lors des concours sont décernés sur la base suivante :

    • 1er place : 7 points

    • 2e place : 5 points

    • 3e place : 4 points

    • 4e place : 3 points

    • 5e place : 2 points

    • 6e place : 1 point​

  • En cas d’égalité pour les divisions de chasse et d’équitation, le championnat ou le championnat réserve est décerné au cheval ou cavalier ayant accumulé le plus de points aux épreuves de saut d’obstacles. Si l’égalité subsiste, un tirage au sort aura lieu pour permettre de décider du champion et du champion réserve.

  • À la discrétion du juge : Un cavalier pourra, suivant son élimination en raison d’un 2e refus, avoir la permission de reprendre un obstacle déjà franchi. En cas d’un 3e refus, celui-ci doit sortir de la carrière.
  • À l’exception des classes spéciales, pour les barèmes Table A, s’il n’y a aucun parcours sans pénalité, les concurrents à égalité de pénalités sont classés en fonction du temps écoulé par chacun d’eux pour effectuer leur parcours. Si l’égalité subsiste, un tirage au sort aura lieu.
  • Les concurrents à égalité de pénalités qui concourent pour la première place doivent effectuer un barrage chronométré. Les autres concurrents sont classés selon les pénalités de leur parcours initial (sauteur).
  • Si la condition physique d’un cheval est jugée inacceptable (ex. boiterie), le choix du gagnant est laissé à la discrétion du juge.

  • Championnats annuels

    • Pour le calcul des pointages comptant pour les résultats de fin de saison, les points seront calculés de la façon suivante : les points selon la position multipliés par le nombre de participants à cette classe. Le total des pointages de la 1ere, 2e ou 3e classe sera alors comptabilisé pour les résultats de fin de saison. Les cavaliers ayant obtenu les meilleurs pointages seront couronnés médaillés or, argent ou bronze de chaque division pour l’année. La comptabilisation des points sera faite sur le nombre total de concours de la saison.

    • L’AREQ organisera en fin de saison une soirée remise de championnats annuels.

    • Les points du Grand Prix seront cumulés tout au long de la saison et ajoutés au pointage du cheval dans la division sauteur ouvert 1.15 m

    • Pour le dressage, les concours itinérants ont un coefficient de point de 1 et les concours fixes de 2.

  • Couleurs des rubans : 1er = rouge, 2e = bleu, 3e = blanc, 4e= jaune, 5= vert, 6e = rose (7e = violet, 8e = brun), champion = rouge, bleu, blanc, champion-réserve = bleu, jaune, blanc.

  • Remise des rubans : Par respect envers les organisateurs et les commanditaires, les cavaliers devront se présenter pour avoir leur ruban, incluant la 5e et 6e position. À défaut de ne pas se présenter, ils devront envoyer quelqu’un à leur place, sinon, les points ne seront pas cumulés.

Pénalités

  • Obstacle renversé, refus ou dérobade chez les sauteurs : 4 points
  • 2e refus chez les sauteurs : Élimination
  • 3e refus chez les chasseurs/équitation : Élimination
  • Chute du cavalier : Élimination
  • Erreur de parcours Élimination
  • Chaque seconde dépassée du temps alloué sauteur : 1⁄4 point




Vaccins et test Coggins


Chaque cheval se présentant à un concours hippique doit avoir :

  • Une copie du Coggins test négatif datant des 12 derniers mois ;
  • ( article A519) Tous les chevaux présents aux concours sanctionnés par Canada Équestre doivent avoir été vaccinés contre l’influenza équine et l’herpèsvirus (type 1 et type 4) dans les 6 mois (et 21 jours de période de grâce) précédant l’arrivée au concours.
Informez-vous auprès de votre vétérinaire.




Poneys


SAUT

  • Classification des poneys (taille) :
    • (C) Petit : 12,2 mains et moins
    • (B) Moyen : Plus de 12,2 et n’excédant pas 13,2 mains
    • (A) Grand : Plus de 13,2 et n’excédant pas 14,2 mains
  • Plusieurs dispositions spéciales s'appliquent aux poneys. Prière de consulter la section "Règles générales relatives à la division des chevaux de chasse" des règlements.
DRESSAGE
  • La hauteur du poney au garrot, mesurée à partir d’une surface uniforme, ne doit pas excéder un mètre quarante-huit (1,48 m) sans les fers. Pour le mesurage des poneys, veuillez consulter les règlements vétérinaires FEI suivants : http://inside.fei.org/sites/default/files/VRs%202017%20%20Clean%20Version.pdf

  • Tous les athlètes, qu’ils soient de catégorie Junior ou Ouverte, qui montent des poneys doivent présenter une preuve attestant de la taille du poney avec lequel ils concourent,

  • Pour être admissible à concourir, les poneys doivent être âgés d’au moins quatre ans.

  • Les adultes peuvent monter des poneys dans des épreuves autres que celles ouvertes aux poneys et aux juniors.

  • Les poneys complètement aveugles ne sont pas autorisés à participer aux épreuves de dressage des concours sanctionnés par CE.

  • Pour concourir au niveau Prix St-Georges, un poney doit être âgé d’au moins six ans.




Catégories de cavalier et statut d'amateur


SAUT

  • Cavalier débutant (adulte amateur et junior) : Tout cavalier qui n’a pas participé à plus de 4 concours à vie en date du 1er janvier de l’année en cours. Un concours s’additionne au total à chaque fois que le cavalier est inscrit et jugé (hors concours ou non) ou encore lorsqu’il a franchi au moins un obstacle. S’il est inscrit dans cette classe, il ne peut pas participer à aucune autre division. Les médaillés d’or, d’argent et de bronze à la fin de l’année ne sont plus admissibles dans cette catégorie. À L’EXEPTION DES JUNIOR C DÉBUTANT. Ils peuvent être admissibles une deuxième année.
  • Cavalier intermédiaire (adulte amateur et junior) : Cavalier junior ou amateur n’ayant pas participé à un cumul de plus de 7 concours à vie. Les médaillés or, argent et bronze à la fin de l’année ne sont plus admissibles dans cette catégorie.
  • Junior «A» : Ouvert aux cavaliers âgés entre 15 et 18 ans au 1er janvier de l’année en cours. La monture est un grand poney seulement ou un cheval.
  • Junior «B» : Ouvert aux cavaliers âgés entre 12 et 14 ans au 1er janvier de l’année en cours. La monture est un poney (petit, moyen ou grand) ou un cheval.
  • Junior «C» : Ouvert aux cavaliers de 11 ans et moins au 1er janvier de l’année en cours. La monture est un poney (petit, moyen ou grand) ou un cheval. Le cavalier Junior C qui change de tranche d’âge peut descendre de catégorie lors de sa première annèe de transition. Par exemple, un Junior C intermédiaire de l’an passé peut participer à la catégorie Junior A, B Adulte débutant.
  • Ouvert : Tous les concurrents (sans égard à leur âge ou à leur statut d’amateur ou de professionnel)
> Année civile : L’année civile débute le 1er janvier et se termine le 31 décembre de l’année en cours (ex.: Si un cavalier a 18 ans le 2 janvier de l'année en cours, il est considéré comme un junior) DRESSAGE
  • Ouvert : Tous les concurrents (sans égard à leur âge ou à leur statut d’amateur ou de professionnel)

  • Amateur : Tous les athlètes qui n’appartiennent plus à la catégorie Junior en vertu de l’article 3.4.3 (sauf exception de l’article 3.4.2 – Statut Amateur)

  • Junior : Tous les athlètes jusqu’à la fin de l’année où ils atteignent l’âge de dix-huit (18) ans.

> Remarque : Les athlètes de statut Junior n'ont pas droit de concourir dans la catégorie Amateur, mais peuvent concourir dans les épreuves ouvertes.

(ARTICLE G108)

STATUT D'AMATEUR

Tous les membres séniors prenant part à des épreuves d’amateurs de concours sanctionnés par Canada Équestre (CE) doivent se procurer une carte d’amateur valide. Dans les concours sanctionnés par la FEI, les concurrents doivent se conformer à la définition d’amateur établie par la FEI.

  1. Les épreuves d’amateurs de CE s’adressent aux titulaires d’une licence sportive sénior en règle de CE détenteurs d’une carte d’amateur valide. Ces personnes doivent se conformer aux lignes directrices suivantes :
    • Un cavalier de statut amateur de CE peut être certifié instructeur du Programme national de certification des entraineurs (PNCE) de CE et enseigner dans le cadre de cette certification.
    • L’amateur de CE peut accepter une rémunération pour entrainer une personne avec handicap.
    • L’amateur de CE ne peut accepter de rémunération pour entrainer un cheval ou pour présenter un cheval dans tout concours sanctionné par CE (se reporter au glossaire pour la définition de rémunération).
    • L’amateur de CE ne peut accepter de rémunération pour enseigner à toute personne à monter un cheval ou à le mener à l’attelage, y compris dans le cadre de stages d’équitation ou d’attelage et de séminaires (voir le sous-paragraphe G108.2a pour les exceptions).
    • L’amateur de CE ne peut ni entrainer ni présenter un cheval en concours, ou enseigner à un cavalier ou à un meneur, quand la rémunération pour cette activité est offerte à une entreprise ou à une ferme dont il ou sa famille est propriétaire ou qu’il ou sa famille dirige.
    • L’amateur de CE n’est autorisé ni à agir comme agent ni à accepter de commission pour la vente, l’achat ou la location d’un cheval.
    • L’amateur de CE ne peut promouvoir son nom, sa photo ou toute autre forme d’association personnelle en qualité de personne de cheval ayant rapport avec toute publicité ou vente d’article.
    • L’amateur de CE ne peut s’engager dans aucune forme de commandite qui entre en conflit avec les dispositions du présent article. Se reporter aux règlements des divisions pour d’autres renseignements relatifs au statut d’amateur de ces divisions.
  2. Les personnes qui n’ont été engagées dans aucune des activités décrites aux sous-paragraphes G108.2 (a-g) au cours des deux (2) années civiles antérieures peuvent demander leur réintégration à titre de concurrents amateurs.
  3. Demande de reconnaissance du statut d’amateur de CE
    • L’attestation du statut d’amateur est émise par CE.
    • En ce qui a trait aux membres de CE, la certification du statut d’amateur apparait sur la carte de licence sportive de CE.
    • Tous les candidats au statut d’amateur de CE doivent remplir la déclaration d’admissibilité paraissant sur la demande de licence sportive de CE ou de renouvèlement.
    • Les amateurs admissibles qui ne sont pas membres de CE peuvent obtenir le statut d’amateur de la part de CE.
    • Une personne qui a concouru au sein d’une équipe nationale sénior de concours complet ou de saut d’obstacles est inadmissible à participer dans une division amateur pour une période de deux ans après la date du dernier concours auquel il a participé avec cette équipe.
    • Un athlète inscrit à la liste courte du saut d’obstacles pour l’équipe canadienne durant l’année courante est exclu des épreuves amateurs de cette année.
    • Voir également les articles A902 et A903 de la section A – Règlements généraux de Canada Équestre.




DRESSAGE | Comptabilisation des résultats


Le juge donne une note avec un commentaire pour chaque mouvement. À la fin du test (reprise), 6 notes sont encore données. Elles sont le reflet de l’ensemble. Elles sanctionnent les léments suivants :

  • Les allures dans leur qualité (pas = 4 temps ; trot = 2 temps ; galop = 3 temps) leur franchise et leur régularité.
  • La soumission pour l’attention, l’harmonie, l’aisance des mouvements et la soumission au mors.
  • L’impulsion pour le désir de se porter en avant, la souplesse du dos et l’engagement de l’arrière-main.
  • Le cavalier pour sa position et son assiette, la précision et les effets d’aide.
  • L’harmonie entre le cavalier et le cheval.

Une classe doit avoir lieu, même si elle n’a qu’un seul participant. Le pointage obtenu par le cavalier détermine la position qui lui revient :

  • 1ière place : 60% et plus

  • 2ième place : 57% à 59.9%

  • 3ième place : 54% à 56.9%

  • 4ième place : 51% à 53.9%

  • 5ième place : 48% à 50.9%

  • 6ième place : 45% à 47.9%

Pour en savoir davantage sur les règlements des épreuves d'équitation niveau entraînement et niveau 1, les a utres règlements, les lectures de reprises, les erreurs et pénalités liées au déroulement des reprises, les modalités d'élimination, la disqualification d'un concours, la notation et le classement, veuillez consulter respectivement les articles E.8.4, E.8.5, E.9.1, E.9.3, E.9.5, E.9,6 et E.9.9 en cliquant ici.




SAUT | Règles générales relatives à la division des chevaux de chasse


À noter qu'un cheval ne peut être présenté deux fois dans une même classe d’obstacle de chasse.

(ARTICLE G201)

GÉNÉRALITÉS

  1. Les chevaux inscrits dans les épreuves de chasse doivent mesurer plus de 14,2 mains, sauf :

    • Dans les divisions pour poneys de chasse réservées aux juniors ;

    • Dans les épreuves d’adultes amateurs présentant des obstacles dont la hauteur est limitée à 3 pi (0,90 m), les adultes amateurs peuvent monter de grands poneys. Voir également les articles G406.2, G407 et G409.4, lesquels portent sur les restrictions imposées aux poneys dans les inscriptions mixtes.

  2. Aucun cheval ou poney peut être présenté « hors concours » dans n'importe quelle épreuve ou division de chasse.

  3. Il est interdit de franchir l’entrée du manège au trot ou au galop sans en avoir d’abord obtenu la permission. Les concurrents qui enfreignent ce règlement seront éliminés.

  4. Un cheval ou un poney est limité à une manche par épreuve.

  5. Pour prendre connaissance des règlements relatifs à l’échauffement des chevaux de chasse, consultez l’annexe 1 – RÈGLEMENTS NATIONAUX SUR L’ÉCHAUFFEMENT DES CHEVAUX DE CHASSE ET DE SAUT D’OBSTACLES. Il est fortement recommandé que la profondeur des cuillères des barres supérieures et arrières des obstacles des manèges de chasse et d’équitation soit d’au moins 37 mm.

(ARTICLE G401)

RÈGLES GÉNÉRALES RELATIVES À LA TENUE DES ÉPREUVES DE CHASSE

  1. Tous les chevaux de chasse sont jugés suivant leur style au saut, leur comportement et leur façon de bouger.
  2. L’épreuve débute lorsque le cheval entre en piste et prend fin lorsque celui-ci la quitte. Le comité du concours peut choisir d’indiquer le début de l’épreuve par un signal sonore.
  3. Pour conserver leur prix dans une épreuve aux trois allures ou de hacks de chasse, les chevaux doivent avoir complété le parcours dans au moins une épreuve de saut d’obstacles de leur division respective. Les épreuves de chevaux de chasse aux trois allures ou de hacks ne peuvent être les premières épreuves d’une division.
  4. Si la direction du concours permet le déroulement des épreuves sans interruption, le premier parcours doit être exécuté d’abord, suivi du deuxième parcours.
  5. Dans toutes les épreuves de chevaux de chasse à l’exception des épreuves de chasse variées, les chevaux et les poneys doivent être présentés au trot en vue de l’évaluation de leur condition physique (voir l’article G406.2). Les cavaliers juniors qui présentent un cheval au trot pour évaluation doivent porter un casque protecteur dont le harnais de sécurité est fixé et attaché correctement.
  6. Tous les chevaux et poneys montant dans les classes juniors doivent être au trot pour évaluation par un junior. Tous les chevaux et poneys montrant dans les classes d'amateur doivent être au trot pour évaluation par un amateur.
  7. Les concours ne peuvent pas exiger des juges qu’ils gardent plus de quatre fiches de pointage ouvertes à la fois.
  8. Un juge de chasse n’est pas autorisé à agir à titre de concepteur de parcours lors d’un concours où il exerce ses fonctions de juge.

(ARTICLE G306)

PONEYS DE CHASSE

  1. Cette épreuve est ouverte aux poneys montés par des cavaliers juniors sous réserve des restrictions suivantes :
    • Les cavaliers juniors « A » peuvent monter que les grands poneys.
    • Les cavaliers juniors « B » et « C » peuvent monter les poneys de toutes les tailles.
    • Les grands poneys ont une taille supérieure à 13,2 mains, n’excédant pas 14,2 mains.
    • Les poneys moyens ont une taille supérieure à 12,2 mains, n’excédant pas 13,2 mains.
    • Les petits poneys ont une taille de 12,2 mains et moins.

      *** RÈGLEMENT AREQ : Les juniors / amateurs peuvent monter un poney de n'importe quelle taille dans la division des chasse poney sur le circuit de l'AREQ (voir tableau-résumé des classes). À noter que cette disposition ne s'applique pas pour la finale interrgionale Caballista (JEQ).
  2. Un adulte peut concourir (être jugé) sur un grand poney dans diverses épreuves ne comptant pas pour des points et qui ne sont pas réservées aux juniors. Un adulte amateur peut aussi monter un grand poney dans des épreuves pour adultes amateurs présentant des obstacles dont la hauteur est limitée à 3 pi (0,90 m). Un poney présenté par un adulte dans toutes épreuves jugées ne peut être présenté par un junior dans des épreuves jugées au même concours.
  3. Un junior, quel que soit son âge, peut être jugé sur un poney de toute taille dans diverses épreuves ne comptant pas pour des points et l’épreuve de poney de chasse débutant.
  4. Se reporter à l’article G302 pour connaitre la hauteur des obstacles autorisée dans les épreuves de poneys de chasse. Dans ces épreuves, la largeur maximale des obstacles est identique à la hauteur maximale.
  5. Épreuve combinée de poneys de chasse :
    • La hauteur et la largeur des obstacles doivent être ajustées aux hauteurs et largeurs respectives correspondant à la taille des poneys et les distances dans les combinaisons doivent être modifiées.
    • Lorsque des poneys de chasse de taille distincte (par exemple petits et moyens) se mesurent dans une même épreuve, toute distance entre les obstacles inférieurs à 72 pi (22 m) ou correspondant à cinq foulées doit être modifiée à l’intention des petits poneys. Par exemple, si la distance prévue entre deux obstacles correspond à trois foulées pour les poneys moyens, celle-ci doit être modifiée de sorte à correspondre également à trois foulées pour les petits poneys (règlements de Canada Équestre Section G).
  6. Poneys de chasse débutants :
    • Un poney débutant est un poney de tout âge qui se trouve dans sa première année civile de compétition dans toute épreuve de niveau Or ou Argent sanctionnée par CH. On exige de ces poneys qu’ils franchissent des obstacles selon leur gabarit, c’est à dire : grand, 2 pi 9 po (0,85 m) ; moyen, 2 pi 6 po (0,75 m) ; petit, 2 pi 3 po (0,70 m). Les poneys qui ont déjà participé à des épreuves où la hauteur des obstacles était inférieure à ces mesures restent admissibles aux épreuves de poneys de chasse débutants.
    • Un poney qui ne participe pas à plus de trois concours avant le 1er juillet de l’année en cours conserve le statut de débutant pour l’année en question à condition d’être retiré des épreuves comportant des sauts dont la hauteur est prévue pour les poneys (voir l’article G302). Le propriétaire doit en prévenir le bureau national par écrit avant le 31 décembre de l’année du retrait, faute de quoi, le poney perdra le statut de débutant. Il est possible d’avoir recours à un tel retrait qu’une seule fois. Pour les épreuves de poneys de chasse débutants, il est recommandé de respecter les hauteurs d’obstacles suivantes :
      - Petit : pas plus de 0,65 m (2 pi)
      - Moyen : pas plus de 0,70 m (2 pi 3 po)
      - Grand : pas plus de 0,75 m (2 pi 6 po)
  7. Pour les poneys concourant aux États-Unis, le statut de débutant sera synchronisé avec le calendrier de l’USEF (1er décembre au 30 novembre) sans affecter le statut de débutant au Canada.
  8. Les cavaliers de poneys de chasse ne sont pas admissibles aux épreuves de Médaille de l’EEC à bord de poneys.
  9. Un cavalier qui monte plus d’un poney peut utiliser les services d’un autre cavalier junior d’âge approprié pour présenter son ou ses poney(s) supplémentaires dans l’épreuve de chasse aux trois allures.




Charte de l'esprit sportif


Faire preuve d'esprit sportif, c'est d'abord et avant tout :

  • Observer strictement tous les règlements;
  • Respecter l'officiel (juge);
  • Accepter toutes les décisions du juge;
  • Reconnaître dignement la supériorité de l'adversaire;
  • Accepter la victoire avec modestie;
  • Savoir reconnaître les bons coups de l'adversaire;
  • Vouloir se mesurer à un opposant dans l'équité;
  • Refuser de gagner par des moyens illégaux;
  • Pour l'officiel: connaître tous les règlements
  • Garder sa dignité en toutes circonstances.
Source : Sports-Québec




DRESSAGE | Dressage itinérant


Un concours de dressage dit "itinérant" signifie que le juge se déplace à votre écurie. Ces concours ont un coefficient de 1 pour le cumul des points. Déplacement dans votre écurie Il faut un minimum de 10 reprises à effectuer par écurie pour justifier le déplacement du juge. Si vous souhaitez inscrire votre écurie, vous pouvez contacter Isabelle Filion au 418-440-6117. Vous pouvez également vous inscrire via le formulaire d'inscription en enregistrant le nom de votre écurie dans la ligne "autre". Les organisateurs du concours itinérants se réservent le droit de refuser des inscriptions si l’horaire ne permet pas le déplacement dans une écurie ou si le nombre de cavaliers est atteint pour la fin de semaine ou pout toute autre raison de logistique. Remise des prix À noter que les remises des prix se font généralement le dimanche soir dans un lieu public prédéterminé. "École" vs "Bronze"

Vous pouvez participer dans les divisions "école" (pour le plaisir) ou "bronze" (points cumulables pour le cumul AREQ de l’année). À noter que pour se qualifier à Caballista - Jeux équestres du Québec, un cavalier doit avoir participé à deux concours fixes de dressage.

Tarif
  • 45$ par reprise
  • 35$ frais d'administration
  • 3.50$ Test de droque
  • 10$ Levy dressage
  • 2$ Fonds JEQ AREQ
    (25$ frais de retard - s'appliquent à tout changement demandé après l'inscription enregistrée ou aux inscriptions enregistrées après le 31 mai 2019)

Reprises Les reprises Canada Équestre sont disponibles en cliquant ici.





Pour tous les concours soutenus par l’AREQ, les règlements et les critères de Cheval Québec et Canada Équestre sont en vigueur, lesquels sont mis à jour chaque année. Les règlements suivants sont un extrait des plus importants (en cas de différences, les règlements CQ et CE prévalent). Prenez note que certains règlements sont propres à l’AREQ.

PLAN DU SITE                                                                                                  

NOUS JOINDRE                    

3793 Avenue Royale

St-Férréol-les-Neiges, G0A 3R0

© 2020 par Eve Ferguson